L’or filonien

Image noir et blanc de filons de quartz parcourant le sous sol du district aurifère de Caribou

Il y a environ 500 millions d’années, de l’or présent dans l’eau de mer s’est déposé dans le sable au fond de l’océan au large de la côte de ce qui était l’Afrique à l’époque. Avec le temps, le sable à forte teneur en or s’est transformé en roche. Plus tard, la Nouvelle-Écosse est entrée en collision avec l’Afrique, ce qui a entraîné un plissement des couches de roches qui a produit énormément de chaleur.

Schéma illustrant les lignes rouges où les filons de quartz forment entre et au sein des couches plissées de roche.

Schéma illustrant les couches de roche formant les plis anticlinaux (arcs) et les plis synclinaux (creux). Les filons de quartz, renseignées par les lignes rouges, formés entre et au sein des couches de roche.

Cette chaleur a provoqué le suintement de fluides brûlants riches en quartz à l’intérieur des roches plissées, tout en dissolvant et en concentrant l’or. Durant le refroidissement de ces fluides, l’or a été précipité dans les filons de quartz.

Image d'un filon d'or dans un échantillon de quartz provenant de Moose River, N. É.

Or dans un filon de quartz. Moose River, 3,13 onces troy d’or.

NSM: 982GE0001.006

La majeure partie de l’or de la Nouvelle-Écosse est présente sous la forme de gîtes filoniens quartzeux. On prélève le minerai à l’intérieur de ces gîtes et on extrait l’or au moyen d’outils semblables à des bocards.