Sauvetage à Moose River, Nouvelle-Écosse

Le docteur D.E. Robertson émerge de la mine d’or de Moose River, N.-É., après avoir été prisonnier sous la terre pendant 11 jours, le 23 avril 1936.

L’attente des sauveteurs

Un affaissement a fait trois hommes prisonniers d’une mine d’or à Moose River, N.-É., en avril 1936. Plusieurs jours s’écoulèrent pendant que les sauveteurs essayèrent de trouver un chemin d’accès à l’intérieur de la mine sans causer d’affaissement. L’eau montait sous la terre et le froid et l’humidité avaient créé un inconfort physique considérable, menaçant de noyer les personnes ensevelies. L’un des trois hommes, Herman Magill, est décédé de pneumonie.

Sauvetage

Une communication avait été établie avec la surface au moyen d’un trou étroit à l’intérieur duquel on avait abaissé un mince microphone. Une vaste part des entretiens entre les hommes prisonniers et les sauveteurs reprenaient cette question : « Pensez-vous que vous pourrez nous faire sortir aujourd’hui? » Même si les survivants conservaient leur énergie en évitant de parler ou de bouger, ils s’affaiblissaient.

Le dixième jour, Robertson commença à avoir des hallucinations et Scadding souffrait considérablement du pied des tranchées. Finalement, à 23 h 40, le 22 avril, une équipe de sauveteurs de Stellarton déboucha dans le secteur où les hommes attendaient.

Une heure plus tard, après 242 heures sous la terre, le Dr Robertson arriva à la surface pour être accueilli par un tollé de « hourras » de la foule. Il a été capable de marcher hors de la mine. Ses premières paroles ont été « Merci les gars ».

Des membres de l’Armée du Salut qui étaient sur les lieux pour prêter main-forte aux sauveteurs entonnèrent « Praise God From Whom All Blessings Flow » suivis de la foule. Des journalistes essayant de saisir ce moment historique sur film avaient allumé des fusées éclairantes au magnésium extrêmement brillantes pour éclairer la scène. Les médecins redoutaient cependant que les yeux des survivants puissent être endommagés après que les mineurs fussent demeurés si longtemps dans la noirceur et ils sont accourus éteindre les fusées.

Le Dr Robertson et Alfred Scadding regardant à l’extérieur d’un hydravion.

Le Dr Robertson et Scadding furent d’abord soignés à l’hôpital de campagne monté à Moose River, mais ils furent rapidement transférés dans un hôpital d’Halifax par hydravion, ce qui offrait un déplacement beaucoup plus rapide et moins cahoteux que si on avait emprunté la route.

NSA: J.H. Christian NSARM 1976-91 no. 15 N-0193 and N-0317

Scadding, transporté le long du puits de trois pieds de largeur sur le dos d’un mineur émergea peu après. Il fut plus tard amputé de tous ses orteils en raison du pied des tranchées. Lorsque les sauveteurs sortirent le corps d’Herman Magill, la foule se tut. Vous pouvez voir un court métrage silencieux de Scadding et Magill sur British Pathe.

Les survivants ont été amenés par aéronef dans un hôpital d’Halifax. J. Frank Willis a diffusé son dernier reportage à 2 h du matin. Tout le monde est retourné chez soi. Le sauvetage était finalement terminé.

Célébration et commémoration

L’événement survenu à Moose River a laissé, grâce à la couverture radio en direct et au climat dramatique du sauvetage, une marque indélébile sur toute une génération de Néo-Écossais. Les survivants et leurs sauveteurs sont devenus des célébrités instantanées.

Billet de 10 $ autographié par le Dr D.E. Robertson.

Billet de 10 $ autographié par le Dr D. E. Robertson après qu’il eut survécu 11 jours sous la terre dans la mine d’or de Moose River, N.-É., avril 1936.

MOI: I93.6.2

L’autographe du Dr Robertson était recherché. Les mineurs qui l’ont sauvé ont été fêtés lors d’un banquet, ils ont reçu des médailles et certains se sont rendus à Toronto pour y être fêtés.

Médaille d’or comportant les armoiries de la Nouvelle-Écosse.

Médaille attribuée aux sauveteurs des trois hommes prisonniers d’une mine d’or de la Nouvelle-Écosse en 1936.

MOI: I2012.5.2

Dos gravé de la médaille attribuée aux sauveteurs de Moose River.

Dos de la médaille décernée aux sauveteurs des trois hommes prisonniers d’une mine d’or de la Nouvelle-Écosse en 1936. La mention gravée mentionne « For conspicuous service, Moose River, NS, April 1936 » (Pour services notables à Moose River, N.-É., en avril 1936). Cette médaille particulière a été remise à A. N. Sample de Stellarton.

MOI: I2012.5.2

Photographie d’un groupe nombreux de personnes assises à maintes tables de banquet.

Pour souligner la solide tradition locale de sauvetage minier, la ville de Stellarton organisa un banquet pour rendre hommage à ses mineurs et aux sauveteurs qui avaient risqué leur vie à Moose River.

MOI: I91.32.49

Immortalisation du sauvetage

Gravure sur bois de Wilf Carter.

Gravure de Wilf Carter.

Photo gracieusement fournie par Lisa Brawn.

Le chanteur néo écossais Wilf Carter a immortalisé l’accident de Moose River dans la chanson « Rescue From Moose River ». À l’instar des reportages de J. Frank Willis, les couplets, comme celui qui suit, ont gravé l’événement dans la mémoire d’une génération:

Long days and nights they had laboured
Turned back when great cave-ins fell
While far below patiently waiting
Three men were in one living hell

Un cairn commémorant le sauvetage fut érigé à l’endroit où le tuyau utilisé pour communiquer avec les hommes emprisonnés se dressait toujours hors du sol. Le tuyau fut incorporé au monument. L’endroit présente de l’intérêt compte tenu de ce qui se passe actuellement dans le secteur minier à Moose River.

Photographie d’un cairn commémorant le sauvetage de Moose River.

Cairn commémoratif de Moose River.

Photo gracieusement fournie par Ivan Smith.