La protection de l’environnement

Volée de bernaches au-dessus d’une zone humide.

L’exploitation de l’or en Nouvelle-Écosse de nos jours est un processus hautement réglementé, pluriannuel, dans le cadre duquel on soupèse ses bénéfices et ses dangers pour les gens et l’environnement. L’exploitation de l’or se déroule en plusieurs stades, comme la prospection de l’or, le jalonnement d’un claim, la réalisation d’études scientifiques sur le gîte aurifère, l’ouverture de la mine, puis sa fermeture. Chaque stade requiert une approbation gouvernementale – les mines nécessitent parfois seulement une approbation provinciale, mais une approbation du gouvernement fédéral est d’autres fois requise.

Contrairement aux mines d’or passées, es sociétés minières modernes ne peuvent pas laisser derrière elles des « ouvertures abandonnées ». Avant que le commencement de l’extraction soit autorisé, les sociétés doivent faire approuver leurs plans de remise en état des lieux et fournir au gouvernement un dépôt financier substantiel. Une fois l’extraction terminée, les lieux doivent être laissés dans un état suffisamment sûr pour être utilisés en toute sécurité à d’autres fins comme les loisirs.

Les sociétés minières doivent soumettre une évaluation environnementale avant d’entreprendre quelques travaux que ce soit dans la province. Tous les NéoÉcossais jouissent, dans le cadre de cette démarche, de la possibilité de faire part de leurs opinions au sujet des activités minières

Différents types de preuves scientifiques doivent être recueillis et soumis dans le cadre d’une évaluation environnementale.

Remise en état

Vue aérienne d’une mine à ciel ouvert.

Vue aérienne de la mine à ciel ouvert de la Pioneer Coal, à Stellarton.

Photo fournie gracieusement par Shirley Robb, CNS.

Vue aérienne de la même mine comportant un terrain d’athlétisme dans une section.

Terrain minier remis en état.

Photo fournie gracieusement par Shirley Robb, CNS.

Gros plan du terrain d’athlétisme et de la piste de course.

Détail du terrain d’athlétisme Pioneer Coal à Stellarton, aménagé dans le cadre du processus de remise en état des terrains miniers.

Photo fournie gracieusement par Shirley Robb, CNS.

Les images ci-dessus est un exemple d’un environnement minier qui doit être remis en état conformément aux exigences du gouvernement. Grâce aux travaux de remise en état effectués par la Pioneer Coal Ltd, la population de Stellarton possède une nouvelle installation récréative. Des techniques de remise en état semblables à celles utilisées à Stellarton sont appliquées sur les anciens sites aurifères.