E.R. Faribault

Détail du plan du district aurifère de Goldenville de Faribault

Né à L’Assomption, au Québec en 1860, Eugène Rodolphe Faribault est entré au service de la Commission géologique du Canada à titre d’employé saisonnier en 1882, pour devenir employé permanent en 1885. Faribault a été celui qui a travaillé le plus longtemps pour la Commission géologique du Canada, soit de 1882 à 1932; il était réputé pour son excellence dans le domaine de la géologie de terrain.

L’œuvre de Faribault au cours de sa vie a été la cartographie des champs aurifères de la Nouvelle-Écosse, concentrée sur le groupe de Meguma le long du littoral sud-est de la Nouvelle-Écosse, où il a effectué des découvertes importantes qui ont aidé les gens à comprendre les emplacements de l’or dans la province. Il a débuté près de Guysborough, à l’extrémité est de la partie continentale de la Nouvelle-Écosse; au moment de sa retraite, il était en train de travailler au sud d’Annapolis. Faribault a publié 47 feuilles cartographiques couvrant chacune un secteur de 12 milles sur 16 (à peu près 19 km sur 26) sous son propre nom et 13 autres comme coauteur, conjointement avec Hugh Fletcher, un autre pionnier de la géologie, qui s’est concentré sur la cartographie des régions de la Nouvelle-Écosse reposant sur des strates carbonifères (terrains houillers), principalement le Cap Breton.

Outre ces cartes de grandes dimensions, Faribault a réalisé 34 cartes détaillées de secteurs où des filons d’or exploitables avaient été relevés, qu’il a publiées à une grande échelle – soit à celle de 500 pi au pouce. Tous ces matérieux peuvent être explorées et téléchargés par le biais Ressources naturelles Canada

Les travaux effectués par Faribault en ont fait la première personne à comprendre que les filons productifs d’or de la Nouvelle-Écosse « se manifestaient sous la forme de dépôts en selle le long des crêtes de petits plis anticlinaux »; il a découvert de nombreux corps minéralisés, en majeure partie de dimensions modestes.

Photographie noir et blanc d'E. R. Faribault.

Eugène Rodolphe Faribault

Archives de la Nouvelle-Écosse

Les cartes et les résultats des travaux de Faribault ont témoigné de son travail assidu et d’une discipline qui lui a conféré le pseudonyme de grand doyen de la géologie néo-écossaise.