Forshaw Day

Peinture de Lake Ainslie, Cape Breton, Nouvelle-Écosse vers 1875 par Forshaw Day.

Forshaw Day, né en 1831 à Stepney, Londres, étudia l’architecture et la conception dans les écoles d’art de la Royal Dublin Society et de South Kensington, à Londres, avant d’immigrer à Halifax en 1862.

Contrairement à Nichols et DesBarres, la formation de Day a expressément été limitée aux arts et il était réputé comme premier peintre paysagiste professionnel de la Nouvelle-Écosse. Ses tableaux étaient souvent affichés dans les vitrines de la bijouterie de Julius Cornelius rue Granville, preuve des liens entre les milieux artistiques d’Halifax à l’époque.

Day a créé des scènes pittoresques du paysage néo-écossais qui ont débuté dans un style pastoral anglais traditionnel et ont plus tard évolué vers le réalisme. Ses peintures illustraient le paysage accidenté au lieu des scènes urbaines souvent représentées dans les œuvres de ses contemporains.

Historique peinture à l’huile paysage de Waverley par Forshaw Day.

Les champs aurifères de Waverley, Nouvelle-Écosse. Forshaw Day, vers 1865.

Gracieusement fourni par le Musée des beaux-arts du Canada

Ses peintures de la Nouvelle-Écosse reflétaient par ailleurs les intérêts du public à l’époque. De l’or avait été découvert à Waverley en 1861 et la Waverley Gold Mining Company inséra son tableau Les champs aurifères de Waverley dans la candidature provinciale à l’Exposition internationale de Dublin en 1865. Ses tableaux plaisaient à l’ensemble du public néo-écossais.

Day accepta le poste de professeur de dessin à main levée au Collège militaire royal de Kingston, Ontario, en 1879, et en 1880, il fut sélectionné pour devenir l’un des membres fondateurs de l’Académie royale des arts du Canada. Il fut également membre de l’Ontario Society of Artists.

Forshaw Day prit sa retraite en 1897 et mourut à Kingston en 1903.